Le gouvernement signe un arrêté fixant les avantages fiscaux applicables aux véhicules neufs

Le gouvernement signe un arrêté fixant les avantages fiscaux applicables aux véhicules neufs

Le ministre des Finances du Togo, Sani Yaya, a signé le 16 janvier 2020, un arrêté fixant les modalités pratiques d'octroi des avantages fiscaux et douaniers prévus dans la loi des finances, gestion 2020.

Ces avantages concernent les véhicules de transport de marchandises et de personnes. Il s'agit, en effet, d'un abattement sur la valeur en douane de «100% pour les véhicules électriques ou hybrides à l'état neuf», de «90% pour les autres véhicules neufs», de «50% pour les véhicules usagés de moins d'un an à deux ans d'âge », et de« 35% pour les véhicules usagés de plus de 2 ans à 5 ans d'âge ».

Par ailleurs, l'arrêté consulté par «Togo Business News» instaure l'exonération du prélèvement national de solidarité (PNS), l'exonération de la taxe sur la valeur ajoutée perçue au cordon douanier et «dispense du prélèvement au titre des acomptes» IS-IRPP, catégorie des revenus d'affaires perçus au cordon douanier ». Ces avantages, précisent le gouvernement, ne sont pas cumulables avec ceux précédemment appliqués aux véhicules utilisés ou ceux appliqués aux véhicules importés dans le cadre des régimes spéciaux.

C'est la première fois qu'une telle mesure est mise en oeuvre au Togo, considéré dans la sous-région comme une carrefour de véhicules usagés.

Ethiopian Airlines officialise la ligne Lomé-Houston

La compagnie aérienne Ethiopian Airlines a officiellement lancé lundi 16 décembre, sa ligne Lomé-Houston reliant ainsi la capitale togolaise à l'Etat du Texas aux États-Unis.

Selon les responsables de la compagnie éthiopienne, l’objectif est de connecter Lomé et l’ensemble du réseau en Afrique de l’Ouest et du Centre aux États-Unis, la première puissance économique mondiale. « Les États-Unis comptent parmi nos marchés les plus importants en raison de la présence d’une importante communauté africaine et des relations croissantes avec l’Afrique en matière d’investissement, de commerce et de tourisme », a commenté le PDG d'Ethiopian Airlines, Tewolde Gebremariam, lors d’une cérémonie organisée en présence de l’Ambassadeur des États-Unis au Togo, Éric William Stromayer, du secrétariat général du Ministère des Infrastructures et des Transports, Komlan Michael Tindano et du directeur général de l’Agence nationale de l’aviation civile du Togo (ANAC), le Colonel Dokissime Gnama Latta.

« Notre nouvelle structure de route avec des fréquences supplémentaires vers de multiples passerelles et l’ouverture d’une nouvelle route vers Houston, visent à répondre à la demande du marché et à bénéficier de la meilleure connectivité possible entre les États-Unis et l’Afrique afin de faciliter les relations interpersonnelles et les flux d’investissement », a-t-il ajouté.

Pour l’ambassadeur des États-Unis au Togo, l’inauguration de cette nouvelle ligne facilitera les échanges économiques entre le continent africain et son pays. « Le vol Ethiopian vers les États-Unis s’inscrit dans le cadre de la réalisation d’une partie du Plan National de Développement (PND) qui veut faire de Lomé un centre logistique et de transport de haut niveau. Ce vol direct vise également à renforcer les liens de coopération entre le Togo, l’Afrique de l’Ouest et les États-Unis. À partir de ce vol, les voyageurs américains peuvent facilement venir au Togo », a expliqué Éric William Stromayer.

Selon les informations, les vols directs Lomé-Houston auront lieu trois fois par semaine. Les lundis, mercredis et samedis pour le départ de Lomé et mardi, jeudi et dimanche pour le retour de Houston. « Houston sera la deuxième ville desservie par les avions d'Ethiopian Airlines depuis Lomé à partir d’aujourd’hui 16 décembre 2019 avec trois vols par semaine. Ce vol est opéré par un Deamliner B787-800 en partenariat avec Asky Airlines qui alimentera et recevra des passagers de tous les marchés régionaux sur la base des codeshares établis et des accords interlignes déjà en vigueur entre les deux compagnies aériennes », a expliqué Elias Reda, le représentant d'Ethiopian Airlines au Togo.

Rappelons que le lancement du vol direct est le deuxième dans la sous-régions après celui d’Abidjan récemment effectué par la compagnie.

Gozem annonce avoir bouclé une année d’activités satisfaisante

C’est avec une grande communauté de chauffeurs et de clients que Gozem a célébré sa première année d'activités à Lomé. Lancée en novembre 2018, l’application de transport a très vite conquis les habitants de la capitale togolaise avec plus de 200 000 téléchargements sur Google Play Store, d’après ses promoteurs.

Selon Jean-Martial Moulaud, Country Manager de Gozem Togo, ce bilan est d’une satisfaction générale.  « Gozem est fière de boucler sa première année à Lomé avec des chiffres très encourageants. Nous souhaitons croître beaucoup plus rapidement pour la prochaine année tout en rendant le service Gozem plus facile d’accès et plus professionnel encore », affirme t-il.

Gozem a débuté  ses prestations dans le grand Lomé avec les conducteurs de taxi-motos, mais a évolué rapidement vers d’autres véhicules comme les Taxis basiques et climatisés, mais aussi vers les Tricycles passagers pour ces milliers de clients.

L’application a construit pour sa communauté de conducteurs, des avantages particuliers comme l’assurance pour tous avec Ogar Assurances et la couverture par le service d’urgence Togo Assistance pour les cas de sinistre. Ces chauffeurs ont la possibilité de payer du carburant sans liquidités dans toutes les stations-service de Total au Togo avec des cartes reliées à leur portefeuille électronique, disponible dans l’application.

Le Port de Lomé attire les convoitises

Décrit comme le seul port en eau profonde de l’Afrique de l’ouest, le Port autonome de Lomé (PAL) a de quoi attirer les investisseurs. Il a récemment fait l’objet de plusieurs travaux de modernisation ayant considérablement augmenté le trafic.

Edem Kokou Tengue prend la tête de NaviTogo

Edem Kokou Tengue de Maersk Line Togo a été élu vendredi 13 décembre pour un mandat de trois ans à la présidence de l’Association des professionnels des compagnies de navigation et consignation de navires au Togo (NaviTogo). Il succède ainsi à Auguste Dogbo, en poste depuis 10 ans.

« Les défis sont nombreux », a –t-il déclaré dans son allocution suite à son élections lors d'une assemblée générale tenue à Lomé. « Le programme quinquennal de notre pays (Plan national de développement, Ndlr) fait la part belle aux métiers maritimes. En son axe 1, il s’agit de faire du Togo un hub logistique avec une place centrale pour le Port autonome de Lomé et ses activités. Et nous qui sommes des acteurs de premier plan sur cette plateforme portuaire, nous comptons relever tous les défis liés à l’attractivité du port, à la fluidité des échanges, et au rôle que nous devons jouer en tant qu’entreprises citoyennes sur cette plateforme portuaire », a ajouté le nouveau président de NaviTogo.

Pour sa part, le président sortant, Auguste Dogbo, a estimé que « la relève est assurée ». Et de souhaiter que le nouveau bureau fasse « mieux » et « mène à bon port le travail entamé ».

Directeur général de Maersk Line Togo, le nouveau président prend les rênes d’une association qui évolue dans un monde où les associations ne manquent pas. Mais il promet d’exécuter un programme d’actions en concertation avec l’ensemble des acteurs et les partenaires, notamment l’Union professionnelle des agréés en douanes (UPRAD) et l’Association des commissionnaires agréés en douanes (ACAD) et « être plus à l’écoute des pouvoirs publics pour ainsi devenir un interlocuteur privilégié», et « faire gagner la plateforme maritime de Lomé ».

Par ailleurs, Edem Kokou Tengue envisage engager son association dans la concurrence sous-régionale et faire de Lomé, la meilleure plateforme de navigation dans la sous-région. « Nous sommes en concurrence avec les autres plateformes portuaires de la sous-région notamment Téma, Cotonou, Abidjan et Apapa dans une moindre mesure… Ce à quoi nous allons nous atteler est de tout faire pour que nous soyons cette plateforme privilégiée pour les importateurs, les exportateurs, minéraliers et pétroliers choisissent pour faire leurs affaires », a-t-il dit.