WhatsApp ne supprimera finalement aucun compte

WhatsApp ne supprimera finalement aucun compte

Bonne nouvelle pour les utilisateurs de WhatsApp, l’application de messagerie a décidé de faire marche arrière concernant l’application de ses nouvelles conditions d’utilisation et des restrictions pour ceux qui ne les accepteraient pas.

La maison mère de WhatsApp, Facebook, a en effet indiqué qu’elle ne limiterait pas les fonctionnalités de son application à compter du 15 mai prochain pour ceux qui refuseront sa nouvelle politique ni ne supprimerait leur compte.

L’annonce de ces restrictions qui devaient entrer en vigueur le 15 mai prochain avait provoqué un tollé sur la toile, provocant un exode des utilisateurs WhatsApp vers l’application de messagerie Signal. Les critiques des utilisateurs avaient poussé Facebook à revoir ses plans et surtout à repousser l’entrée en vigueur des nouvelles conditions d’utilisation de WhatsApp qui autorisait l’application de messagerie à partager des informations concernant ses utilisateurs avec sa maison mère.

« Le 15 mai, WhatsApp continuera de fonctionner normalement et personne ne verra son compte supprimé suite à cette mise à jour », a assuré le principal intéressé sur son site Internet. Il y a tout de même un hic.

L’application de messagerie enverra régulièrement des rappels persistants à ses utilisateurs afin que ces derniers finissent par accepter ses conditions d’utilisation. L’application prévient également qu’au bout d’un certain temps, les utilisateurs qui n’auront toujours pas accepté ses conditions ne pourront plus profiter pleinement de ses fonctionnalités. Ils pourront toujours répondre aux appels téléphoniques et vidéo entrants, ainsi qu’aux messages en appuyant sur les notifications reçues, mais ils ne pourront plus accéder à leur liste de discussion. Au bout de quelques semaines, les utilisateurs ne pourront finalement plus répondre aux appels entrants ni aux notifications de messages reçus. WhatsApp ne fonctionnera plus pour eux. Ils devront certainement faire une croix sur les nouvelles fonctionnalités de l’application.

Un procédé qui pourrait à nouveau pousser de nombreux utilisateurs vers d’autres applications de messagerie plus respectueuses de la vie privée ou tout simplement moins contraignantes.

Source : Geeko


E-mail