Togo : jusqu'au 29 octobre prochain pour limiter le nombre de cartes SIM

Togo : jusqu'au 29 octobre prochain pour limiter le nombre de cartes SIM

L’Autorité de régulation des communications électroniques et des postes (ARCEP) et les opérateurs de téléphonie mobile, Togo cellulaire et Moov Africa Togo, ont au cours d’une conférence de presse organisée ce 9 juillet 2021 à Lomé, invité les abonnés à se conformer à l’arrêté ministériel limitant à trois le nombre maximum de cartes SIM, par opérateur et par abonné aux services de communications mobiles dans le pays. 

Cette disposition comporte, selon l’ARCEP, un enjeu sécuritaire pour le Togo puisqu’elle va permettre de lutter efficacement contre les méfaits liés à l’utilisation des téléphones portables notamment le vol, l’escroquerie, l’arnaque, l’usurpation d’identité et autres.

En effet, l’arrêté portant limitation du nombre de cartes SIM par abonné et par opérateur est entré en vigueur depuis le 29 avril 2021 et accorde un délai de 6 mois soit jusqu’au 29 octobre 2021, aux détenteurs de plus de 3 cartes SIM par opérateur pour se conformer aux dispositions légales. A cet effet, au regard du contexte sanitaire qui prévaut et afin de désengorger les agences, deux numéros à code USSD gratuits sont mis à la disposition des abonnés. *202“# pour Moov Africa Togo et *848# pour Togocel. 

Concernant les abonnés ne disposant pas de pièce d’identité, ils ont la possibilité de se faire parrainer par une autre personne détentrice d’un document valide et valable. « Ce système de parrainage permet à un père où à une mère qui dispose d’une pièce valide de pouvoir parrainer son enfant. Il arrive aussi que dans des localités plus reculées, des personnes majeurs ou responsables pères et mères n’ont pas de pièce d’identité. Dans ce cas, le chef du village, le chef canton peut permettre l’identification de ces abonnés », à condition que ce chef dispose d’une pièce d’identité, a déclaré Kadiri Ouro-Agoro, directeur juridique et de la protection des consommateurs à ARCEP.

Il faut rappeler que les abonnés qui refuseront de se conformer à la nouvelle disposition se verront suspendre leurs numéros.


E-mail