Qualité de service : Moov et Togocel « passent au peigne fin »

Qualité de service : Moov et Togocel « passent au peigne fin »

La ministre togolaise Cina Lawson, en charge de l’Economie numérique, a inauguré le 24 juin 2021, le Centre de contrôle et  de supervision de la qualité de service des réseaux de téléphonie mobile mis en place par l’Autorité de régulation des communications électroniques et des postes (ARCEP).

Dénommée OMC-R (Operating Maintenance Center-Radio), la plateforme est un outil qui permet de suivre les performances des réseaux au niveau du système radio. Elle est directement reliée aux plateformes de Moov et Togocel et permet d’extraire automatiquement et en temps réel, les mêmes données dont disposent ces sociétés.

Ce dispositif devra permettre ainsi au régulateur de suivre les performances des réseaux des deux opérateurs, et d’être informé de tout dysfonctionnement, sans attendre que ce soit les opérateurs eux-mêmes ou les utilisateurs qui l’en informent. Sa mise place, rassure l’ARCEP, n’a pas rencontré de réticence de la part des opérateurs dont les directeurs généraux étaient présents à l’inauguration du centre.

« Cette infrastructure, tout en renforçant les capacités de contrôle de régulateur, va permettre à notre pays non seulement d’accroitre la résilience de son écosystème, mais d’assurer également un confort aux usagers des communications électroniques, conformément aux objectifs définis dans Togo Digital 2025 », a commenté la ministre Cina Lawson.

Pour sa part, le directeur général de l’ARCEP, Michel Yaovi Galley, a salué « un changement de paradigme qui marque un tournant décisif et historique dans la régulation du Togo en ce sens que les données transmises par la plateforme OMC-R, sont celles extraites directement des plateformes des opérateurs. Elles sont donc crédibles et fiables et ne peuvent, par conséquence, souffrir d’aucune contestation».

En rappel, le régulateur a récemment sanctionné les deux opérateurs de téléphonie mobile opérant dans le pays pour, entre autres, une mauvaise qualité de leur service.


E-mail