Infrastructures numériques : la Banque mondiale va décaisser près de 6 milliards de FCFA au Togo

Infrastructures numériques : la Banque mondiale va décaisser près de 6 milliards de FCFA au Togo

La Banque mondiale a approuvé un financement additionnel de 11 millions de dollars (près de 6 milliards de FCFA) de l’Association internationale de développement (IDA) pour renforcer la connectivité du Togo et développer son économie numérique, selon un communiqué de l’institution diffusé ce mardi 25 mai.

« La crise de la covid-19 a démontré la forte dépendance à l'égard du numérique et la nécessité pour le Togo de renforcer l'infrastructure numérique et rendre son économie et ses services plus résilients », a déclaré Hawa Cissé Wagué, la représentante résidente de la Banque mondiale pour le Togo cité dans le communiqué. « La mise en place des infrastructures prévues dans de ce projet permettra de réduire le coût de la connectivité internationale et soutenir le programme de transformation numérique au Togo », ajoute-t-elle.

Selon la Banque mondiale, le financement additionnel du Programme pour une Infrastructure de Communications Régionale en Afrique occidentale (West Africa Regional Communications Infrastructure Program – WARCIP) renforce ainsi la contribution aux grands chantiers lancés au Togo pour accroître la portée géographique des réseaux à haut-débit et réduire les coûts des services de communication. « Il permettra d’achever la construction du centre d’hébergement et de co-location neutre et ouvert (Carrier Hotel) qui servira de hub régional pour l’achat et la revente de capacité de bande passante internationale sur le marché de gros du haut débit au Togo », indique l’institution.

Ce financement, indique-t-on par ailleurs, va aussi permettre de finaliser la stratégie Togo Numérique 2025 et tirer le meilleur parti des réalisations du WARCIP dont le volet Togo, financé à hauteur de 30 millions de dollars, fait partie de la seconde phase du WARCIP de 300 millions de dollars, destiné à combler les déficits de connectivité entre 16 pays d’Afrique occidentale et le reste du monde.


E-mail