Exim Bank of India prête environ 22 milliards de FCFA au Togo

Exim Bank of India prête environ 22 milliards de FCFA au Togo

Le ministre Sani Yaya de l’Economie et des Finances du Togo a signé ce mercredi 23 juin à Lomé, un accord de prêt d’environ 22 milliards de FCFA avec Exim Bank de l’Inde. L’accord porte sur un projet d’électrification de 350 localités du pays par systèmes solaires photovoltaïques.

Selon Sani Yaya, ce montant dont bénéficie le Togo à travers l’Alliance Solaire Internationale vise à financer un projet qui s’inscrit dans la droite ligne de la Stratégie nationale d’électrification et cadre parfaitement avec le Plan National de Développement (PND) et les objectifs de la feuille de route Togo 2025 notamment dans son axe 1 qui est de renforcer l’inclusion et l’harmonie sociales et de garantir la paix.

« En outre, il est en lien avec l’objectif de développement durable N° 7 qui est de garantir l’accès de tous à des services énergétiques fiables, durables et modernes, et à un coût abordable », a-t-il ajouté.

« Véritable catalyseur»

« La disponibilité permanente de l’énergie est fondamentale dans le développement économique de nos Etats. L’accès à l’énergie domestique constitue un véritable catalyseur, voire un accélérateur du développement des villes et villages qui en bénéficient. C’est l’objectif du Projet d’électrification de 350 localités par systèmes solaires photovoltaïques », a déclaré le ministre. Et d’ajouter que  le projet « contribuera à l’amélioration des conditions de vie des populations rurales vivant dans des localités isolées du réseau conventionnel, en favorisant l’accès aux services énergétiques modernes par l’installation de systèmes solaires photovoltaïques ».

Cet objectif, a-t-il dit, sera atteint à travers la couverture des besoins énergétiques des infrastructures sociocommunautaires de base, et le renforcement des capacités des structures de gestion, d’exploitation et de maintenance.

Ambition « en marche »

Cet accord est signé avec Exim bank of India au lendemain de l’inauguration de la centrale solaire photovoltaïque de 50 MW de Blitta. Ce, moins de mois après la mise en service officielle de la Centrale Kékéli Efficient Power, une centrale thermique de 65 MW officiellement à Lomé.

« L’ambition du gouvernement de porter le taux d’accès à l’électricité au niveau national à 50% en 2020, à 75% en 2025 puis à 100% en 2030 est résolument en marche et se traduit chaque jour par des actes concrets et des résultats probants », se réjouit Sani Yaya.

LIRE AUSSI. La centrale solaire photovoltaïque de Blitta inaugurée

 


E-mail