Le Togo s’attend à une reprise plus soutenue de l'activité dans le secteur tertiaire

Le Togo s’attend à une reprise plus soutenue de l'activité dans le secteur tertiaire

De 4,2 en début d’année, le taux de croissance prévu pour l’année 2021 par les autorités togolaises est passé à 5,3%, après 1,8% enregistré en 2020.

« Après neuf mois d’activité, les indicateurs de conjoncture économique indiquent une reprise plus soutenue qu'attendu de l'activité dans le secteur tertiaire qui affiche une plus forte résilience face aux effets négatifs de la Covid-19 », a en effet expliqué Pré Simfeitcheou, le ministre conseiller à la présidence de la République, représentant le ministre de l’Economie et des Finances Sani Yaya à la troisième réunion du Conseil national du crédit de l’année (CNC) tenue le 7 octobre 2021.

Selon le ministre, cette évolution a conduit à une révision à la hausse du rythme de progression de l'activité économique. Ainsi, a-t-il précisé, le taux de croissance économique devrait atteindre 5,3% en 2021, soit un raffermissement de 50 points de base par rapport à la prévision initiale.

LIRE AUSSI. Togo : les prévisions de croissance 2021 revues à la hausse

Face aux députés le 30 septembre dernier, le ministre avait indiqué que ce rebond de l’activité sera essentiellement porté par les investissements contracycliques dans le domaine des infrastructures (centrales électriques, travaux de routes, construction du parc industriel) et par la hausse de la production agricole. La reprise, avait-il également fait savoir, bénéficiera également dans une certaine mesure de la hausse de la demande mondiale qui entraînerait, non seulement la progression des exportations, mais aussi la hausse de la demande intérieure.

LIRE AUSSI. Togo : nouvelle hausse des prévisions de croissance pour 2021

Par ailleurs, Lomé s’attend, à moyen terme, à une croissance moyenne annuelle du PIB réel de 6,3%, passant de 6,1% en 2022 à 6,5% en 2024.


E-mail