Conjoncture économique : l'Etat prend langue avec le secteur privé

Conjoncture économique : l'Etat prend langue avec le secteur privé

La deuxième réunion du Comité Technique de concertation État-secteur privé de l’année 2022 s'est tenue le 15 juin 2022 à Lomé. Une rencontre qui a lieu dans un contexte « contrasté », selon le ministre de l'Economie et des Finances, Sani Yaya. 

En effet, a déclaré le ministre devant les acteurs du secteur privé, si l’on peut se réjouir du recul de la pandémie, la guerre en Europe de l’est, compromet les perspectives de reprise de l’économie mondiale, perturbée par des tensions inflationnistes inédites depuis plusieurs années.

« De fait, l’Ukraine et la Russie sont d’importants producteurs de blé, de gaz, d’engrais, de pétrole, etc. Le déclenchement de la guerre entre les deux pays a entrainé une envolée spectaculaire des prix de l’énergie et des produits alimentaires ; le baril atteint des seuils qui n’avaient plus été observés depuis 2014 selon les analystes et les prix mondiaux des produits céréaliers, du lait et des huiles alimentaires atteignent des niveaux records », a déclaré Sani Yaya. 

A (RE)LIRE AUSSI. Togo : Kodjo Adedze craint les effets de la guerre en Ukraine 

Cette conjoncture internationale se répercute sur le niveau des prix au plan national, avec le taux d’inflation qui ressort ainsi à 7.5% en rythme annuel à fin avril 2022.

Ainsi, après avoir rappelé les mesures prises par le gouvernement pour atténuer les effets de la conjoncture, le ministre de l'Economie et des Finances du Togo a « rassuré » les acteurs du secteur privé sur la disponibilité de l'exécutif à prendre en compte leurs recommandations afin d’améliorer le cadre d’exercice des activités économiques au Togo.

(RE)LIRE AUSSI. Guerre en Ukraine : le Togo a de quoi ‘s’inquiéter’ 

Car, dira-t-il, c'est avec les entreprises, petites, moyennes et grandes que « nous relèverons les défis de long terme de notre pays ; défis en terme de création d’emplois, défis en terme d’innovation et défis en terme de création de richesses ».

 


E-mail