Togo : vers une nouvelle hausse des taxes sur les automobiles et le foncier ?

Togo : vers une nouvelle hausse des taxes sur les automobiles et le foncier ?

Le gouvernement togolais pour réduire la dette publique du pays classée actuellement à « risque moyen à élevé », pour la ramener à « risque moyen à faible », entend augmenter l’impôt sur le foncier et les automobiles, rationaliser les dépenses fiscales, renforcer la surveillance des grandes entreprises et prendre des mesures incitatives pour les investissements directs étrangers. L’information a été donnée le 14 juin 2021, par Philippe K. Tchodie, commissaire général de l'Office togolais des recettes (OTR) et président du Conseil du Forum sur l’administration fiscale africaine, lors d’un webinaire organisé par la Banque africaine de développement (BAD) avec le soutien du gouvernement du Japon, intitulé « Explorer le lien entre les politiques fiscales et la gestion de la dette », consacrée à la gestion de la dette africaine.

Cette rencontre qui a regroupé un panel de haut niveau d’experts gouvernementaux, de spécialistes institutionnels et des acteurs de la société civile, vise à explorer des solutions adaptées pour l'Afrique suite à la pandémie de la Covid-19.

Selon le commissaire général de l’OTR, le Togo est considéré comme un exemple en Afrique en matière de mobilisation des ressources internes. Le taux de mobilisation des recettes fiscales est passé de 15,7 % en 2005 à 19,5 % en 2019 ce qui a contribué à réduire le déficit budgétaire de 9,6 % du PIB en 2016 à 2,2 % en 2019.

LIRE AUSSI. Togo : le développement du secteur privé entravé par une fiscalité élevée (Banque mondiale) 


E-mail