Togo : 195 milliards de FCFA de prêts décaissés par les banques au premier trimestre 2021

Togo : 195 milliards de FCFA de prêts décaissés par les banques au premier trimestre 2021

Le montant des nouveaux crédits mis en place par les banques au premier trimestre 2021 s’est élevé à 195 milliards de FCFA, en hausse de 54% par rapport à l’année précédente. Information donnée ce jeudi 15 juillet lors de la deuxième session du Conseil national de crédit (CNC) au titre de l’année 2021. Quant aux crédits octroyés par les institutions de microfinance aux opérateurs économiques, ils ont crû pour atteindre 37 milliards au premier trimestre 2021, contre 36 milliards un an auparavant.

Il s’agit d’une « progression vigoureuse » des concours à l'économie, selon Pré Simfeitcheou, qui présidait la réunion en l’absence du président statutaire, le ministre de l’économie et des finances Sani Yaya.

Le taux d’intérêt débiteur moyen est en léger repli (7,6, contre 7,7%).

« Les entreprises et les particuliers bénéficiaires de la mesure de report d’échéances ont déjà remboursé plus du tiers du montant global reporté, ce qui encourage les banques et les systèmes financiers décentralisés à accorder de nouveaux crédits », a indiqué Pré Simfeitcheou.

« Redoubler d'ardeur »

« Compte tenu de l'ampleur et de la nature des besoins, les banques doivent redoubler d'ardeur en matière d'innovation des services et des produits financiers. Il s'agit pour ces établissements de mettre au point des produits et services nouveaux et améliorés, afin de financer les cycles d'investissement et d'exploitation des entreprises », a toutefois fait remarquer le CNC.

« L'objectif est de rallonger la durée des crédits et de réduire davantage les coûts de financement, en vue de répondre aux besoins de financement de tous les maillons des chaînes de valeur », précise-t-on.

En rappel, le CNC est un observatoire des évolutions économiques du Togo qui se réunit quatre fois par an. Il rassemble les représentants du secteur bancaire et de la micro finance, ceux du ministère de l’Economie et des Finances, de la BCEAO, du patronat, de la Chambre du commerce et des associations de consommateurs, notamment.


E-mail