Première cotation de l'emprunt "FCTC ORABANK 7% 2021-2026" d'Orabank Togo

Première cotation de l'emprunt "FCTC ORABANK 7% 2021-2026" d'Orabank Togo

La cérémonie de première cotation du fonds commun de titrisation dénommée "FCTC ORABANK 7% 2021-2026" a eu lieu ce jeudi 28 juillet à la Bourse régionale des valeurs mobilières (BRVM). L’évènement diffusé en ligne a réuni les responsables d’Orabank Togo et de la plateforme boursière, entre autres.

D’après Moussa Davou, le directeur du département des opérations et des systèmes d’information de la BRVM, représentant le directeur général de la BRVM, cette cérémonie marque le troisième FCTC, qui sera coté par la BRVM depuis l’année 2020 pour un montant total de 85 milliards de F.CFA sur trois opérations.

En effet, la première cotation de l'emprunt FCTC Orabank 7% 2021-2026 fait suite au lancement par Orabank Togo, le 9 décembre 2021, de la toute première « Opération de titrisation de créances » sur le marché local. Initialement prévue pour durer une quinzaine de jours, la diffusion des titres dans le public a été clôturée par anticipation dès le 10 décembre 2021, soit au lendemain du lancement de l’opération. Elle a permis de lever 25 milliards au total.

Coup de maitre

Structurée par ALC Structuration et réalisée sous la forme d’un appel public à l’épargne, l’opération a été autorisée par le Conseil Régional de l’Epargne Publique et des Marchés Financiers (CREPMF), sous le visa numéro FCTC/2021-01/CO-01-2021/NI01-2021. Le placement a été conduit par le consortium constitué par NSIA FINANCE et SGI Togo, co-chefs de file d’un syndicat ouvert à l’ensemble des SGI de l’UEMOA. Le dépositaire du FCTC est NSIA Banque Côte d’Ivoire.

Guy Martial Awona, directeur général d'Orabank Togo lors de la cérémonie de première cotation.

Ce « coup de maitre » d’Orabank Togo – leader du marché local –, a permis à sa banque de refinancer son portefeuille de crédits, de bénéficier d’une nouvelle trésorerie qui lui permettra d’augmenter sa capacité de financement afin de répondre à la forte demande de crédit en provenance des petites et moyennes entreprises (PME) du Togo, d’après Guy Martial Awona, le directeur général. L’opération a également permis à l'institution de soutenir le gouvernement dans la mise en œuvre de projets nationaux, et d’optimiser la gestion de ses ratios prudentiels, a-t-il ajouté dans son allocution de circonstance.

Un succès « incontestable »

Selon les données communiquées par la BRVM, le niveau d’intention de souscription a atteint 152% en moins de 48 heures. Des données qui forcent l’admiration, et qui amènent le représentant de la BRVM à émettre son souhait de voir d’autres filiales du groupe lui emboiter le pas.

La cérémonie a également été marquée par la sonnerie de la cloche au cours de référence fixé à 10.000 FCFA, et l’annonce des résultats. S’en est enfin suivi la remise des plaques commémoratives aux différentes parties par les responsables de la BRVM.


E-mail