À Lomé, Ahmadou Diallo explique le rôle de catalyseur du financement des investissements du FSA

À Lomé, Ahmadou Diallo explique le rôle de catalyseur du financement des investissements du FSA

Face aux acteurs du monde de la finance et la ministre de la Promotion des investissements lors d’un déjeuner organisé le 16 juillet 2021 à Lomé (Togo), le directeur général du Fonds de solidarité africain (FSA), Ahmadou Abdoulaye Diallo, a expliqué le rôle de « catalyseur du financement des investissements » que joue son institution.

Selon l’ancien ministre malien de l’Economie, le rôle joué par les institutions financières dans le cadre du financement des entreprises « est essentiel et vecteur de croissance pour toute économie nationale ». Ce rôle, a-t-il dit, est stratégique pour un pays qui aspire à l’émergence comme le Togo.

« Il l’est encore plus si les financements sont destinés au secteur privé, reconnu par toutes les analyses comme le moteur principal de la croissance dans nos pays. En effet, par le canal de l’intermédiation, les banques contribuent au financement adéquat de l’économie nationale, à la création de l’emploi, à la redistribution des revenus et à lutter contre la pauvreté dans l’espace économique concerné », a-t-il laissé entendre.

Toutefois, a poursuivi Ahmadou Abdoulaye Diallo, le dialogue entre les banques et les entreprises reste assez souvent difficile.

« Pour les entreprises, les banques ne jouent pas véritablement  leur rôle de financement de l’économie nationale, compte tenu des critères de sélection des projets qui leur sont soumis et du coût appliqué pour en bénéficier. Pour les banques, les entreprises ne respectent pas, ou difficilement les conditions idoines une prise en charge efficiente de leurs besoins. Généralement les banques ne se sentent pas sécurisées dans le financement des entreprises, notamment des PME – PMI », a expliqué le directeur général.

« D’où l’opportunité de la présence du Fonds de solidarité africain, qui s’interpose entre les 2 acteurs afin de faciliter ce dialogue. C’est cela la vocation du FSA, depuis une quarantaine d’années : être le catalyseur du financement des investissements », a-t-il précisé, ajoutant que « c’est à ce titre que le FSA a été doté de produits opérationnels ayant comme cœur de métier la garantie financière dont nombre d’entre vos banques ont déjà bénéficié ». Il s'agit de la garantie individuelle pour le financement direct des entreprises, des contre-garanties et du refinancement.

Basé à Niamey (Niger), le FSA a été créé en 1976 et regroupe 14 Etats membres – dont le Togo – qui en sont les actionnaires.

LIRE AUSSI. Accord-cadre de partenariat entre le CNP Togo et le Fonds de solidarité africain


E-mail