Reckya Madougou : un livre consacré à sa libération

Reckya Madougou : un livre consacré à sa libération

« L'Amazone Madougou », c’est le titre d’un recueil de poèmes de Julien Kandé Kansou, poète béninois, consacré à la cause de la libération de Reckya Madougou, l’ex-conseillère spéciale de Faure Gnassingbé et opposante béninoise, incarcérée depuis mars 2021 dans une prison au sud-est de son pays.

« Dans les pays qui aspirent au développement, le seul chemin qui permet d'éclore les talents et les idées, c'est bien la démocratie. Elle se manifeste par la liberté d'expression et de choix. Malheureusement, depuis 2016, le Bénin est devenu le théâtre d'exclusion qui engendre la violence avec les répressions, les bavures, les exils, les emprisonnements et surtout la fragilisation de la paix », explique l’auteur. D’après lequel la libération de Reckya madougou et des prisonniers politiques, et le retour des exilés politiques sont des préalables pour un climat de paix et de développement au Bénin.

« La candidate recalée aux élections présidentielles de 2021 du parti Les Démocrates, n'a fait qu'animer un meeting dans la ville de Porto-Novo avec d'autres candidats recalés pour expliquer les manœuvres du pouvoir tyrannique, et expliquer comment sa candidature a été rejetée. À sa grande surprise et à la surprise de tout le monde, même si elle-même avait des inquiétudes par rapport aux comportements du pouvoir qui usurpe 45 jours de gouvernance, à la sortie de Porto-Novo, sur le pont de la même ville, elle a été arrêtée », poursuit-il. Avant d’affirmer qu’elle « est en train de passer plus de sept mois en prison sans connaître son sort ».

« Cette plume vise à soutenir le peuple opprimé à travers la personne de Madougou car, la femme est la beauté, la fraîcheur, une fleur qu'on ne doit pas brutaliser au risque qu'elle se fane. Dans le livre, tous les opprimés ont eu pour leur compte. Komi koutché, Ajavon, Djenontin, Frère Hounvi, Yayi Boni, Joel Aivo. Ils ont eu droit à des textes qui soutiennent leur combat pour la libération du peuple », précise-t-on.

Mise en cause dans une procédure d’enquête ouverte en février 2021, Reckya Madougou est inculpée pour « financement du terrorisme » par la Cour de répression des infractions économiques et du terrorisme (Criet). Le chantre de l’inclusion financière en Afrique a été écouté en juin dernier par un juge d’instruction et a plaidé non coupable.


E-mail