L’ATC dénonce le mutisme du gouvernement face à la hausse du prix du ciment

L’ATC dénonce le mutisme du gouvernement face à la hausse du prix du ciment

L’Association togolaise des consommateurs (ATC), dans un communiqué en date du 20 octobre 2021, dénonce le mutisme du gouvernement togolais suite à l’augmentation, la semaine dernière, des prix du ciment, et l’invite « à prendre des mesures urgentes et idoines pour arrêter cette frénésie de hausse de prix constatée depuis quelques temps ».

Selon l’ATC, cette hausse crée de la zizanie dans le pays où les prix changent d’un point de vente en détail à un autre, alors que l’exécutif n’a annoncé aucune variation.

 « Se référant sur la crise sanitaire de la Covid-19 et à la cherté de la vie qui pénalisent la vie sociale de la population, l’ATC est très préoccupée par la courbe ascendante des prix de la plupart des produits de consommation et des services, de même que ceux du secteur du bâtiment et des travaux publics (le sable, les graviers, le fer, les carreaux etc..) », s’exaspère l’association, qui demande une rencontre urgente des partenaires sociaux sur la question.

L’association présidée par Béléti Gagalo invite, par ailleurs, le gouvernement à éclairer les populations sur la situation qui prévaut et situer les consommateurs sur les prix officiels du ciment pratiqués sur le territoire national.

Pour rappel, le prix de la tonne du ciment varie entre 81.000 et 86.000 FCFA sur le marché depuis lundi dernier.

LIRE AUSSI. Togo : vers une hausse du prix du ciment sur le marché


E-mail