L’AFD accorde une ligne de crédit de 50 millions d’euros à la BIDC

L’AFD accorde une ligne de crédit de 50 millions d’euros à la BIDC

L’Agence française de développement (AFD) et la Banque d’investissement et de développement de la CEDEAO (BIDC) au Togo ont signé ce mardi 28 juillet à Lomé, un accord de financement d’un montant de 50 millions d’euros (environ 32,8 milliards de FCFA) en appui à l’institution régionale dans la déclinaison de son plan stratégique et le financement d’une transition économique durable dans l’espace CEDEAO.

Cette ligne de crédit vise à contribuer au financement d’investissements de relance économique alignés avec l’Agenda 2030 sur le développement durable, au bénéfice des Etats-membres et des opérateurs économiques de la CEDEAO. Elle est accompagnée d’une subvention d’assistance technique de 0,4 million d’euros (environ 263 millions de FCFA) devant permettre d’appuyer la BIDC dans sa démarche de renforcement de capacités, à travers des activités prioritaires pour la mise en œuvre de son plan stratégique et pour le développement d’une approche de finance responsable.

Selon une note officielle, la signature de cette première ligne de crédit vient matérialiser « un partenariat historique entre l’AFD et la BIDC », qui jusqu’à présent était articulé autour d’une première subvention d’assistance technique de 0,5 millions d’euros.

 

« C’est la première ligne de crédit que nous signons ensemble, et nous espérons sincèrement que cela marquera le début d’une longue coopération afin de vous accompagner sur d’autres thématiques », a commenté Mareva Matar, la directrice adjointe de l’AFD au Togo. Pour elle, l’intégration financière sous régionale constituera un enjeu crucial pour le développement d’un modèle économique plus durable et résilient dans un contexte de relance tel qu’il devra se dessiner à l’issue de la crise sanitaire.

Selon les informations, l'accord devra permettre à l’institution régionale basée à Lomé d’accorder une ligne de crédit à Oragroup, groupe bancaire également basé dans la capitale togolaise, afin d’appuyer les entreprises et les Petites et Moyennes Industries en difficultés en raison de la pandémie de Covid-19.

En rappel, l’AFD avait également signé en début de mois, deux conventions de financement d’un montant total de 175 millions d’euros (114,8 milliards de FCFA) avec la Banque ouest-africaine de développement (BOAD) pour contribuer à la stratégie de l’institution au bénéfice des Etats-membres et opérateurs économiques de l’UEMOA dans une optique de relance économique durable suite à la pandémie.


E-mail