Asky annonce un programme de reprise partielle

Asky annonce un programme de reprise partielle

Asky Airlines reprend ses vols à partir du 3 août 2020, selon une note émise ce vendredi par la compagnie aérienne. Cette reprise concerne 16 aéroports, dont Lomé, son hub d'où le réseau couvrait 22 destinations réparties dans 20 pays d'Afrique de l'Ouest et du Centre avant la pandémie de Covid-19. Elle intervient peu après l'annonce des autorités togolaises relative à la réouverture des frontières aériennes à partir du 1er août 2020.

 Lomé-Kpalimé : une baisse de salaire courrouce les ouvriers

Lomé-Kpalimé : une baisse de salaire courrouce les ouvriers

Sur le chantier de la rénovation de l’axe Lomé-Kpalimé (120 km), les ouvriers ne sont pas heureux de leurs conditions de travail et de la nouvelle grille de paiement. Ils disent en effet être surpris par le montant que leur propose Consut Services Synergie, une société liée au responsable des travaux (Ebomaf) par un contrat de sous-traitante pour le recrutement et le paiement des ouvriers.

L’Aéroport de Lomé teste son dispositif de reprise

L’Aéroport de Lomé teste son dispositif de reprise

L ’Aéroport International Gnassingbé Eyadema de Lomé a organisé le 13 juillet 2020, une simulation du parcours du passager au départ de Lomé. L’exercice avait pour but d'évaluer les dispositions mises en place par le Comité National de Gestion de la riposte contre la Covid-19, et de corriger les manquements avant la reprise des activités aéroportuaires.

L'aéroport de Lomé reprend du service

L'aéroport de Lomé reprend du service

Le gouvernement togolais a annoncé ce jeudi 30 juillet, la réouverture des frontières aériennes et la reprise des vols domestiques et internationaux à compter du samedi 1er août. Ceci, après environ 4 mois de fermeture en raison du coronavirus.

Rebooking et remboursement : ce que propose Asky face au coronavirus

Rebooking et remboursement : ce que propose Asky face au coronavirus

A l’arrêt depuis mars dernier, la compagnie aérienne Asky a publié les directives concernant les billets affectés par la suspension des vols liée à la pandémie de Covid-19.

Togo : les vols de rapatriement suspendus jusqu’en août

Togo : les vols de rapatriement suspendus jusqu’en août

Les vols de rapatriement à destination de Lomé sont suspendus jusqu’au 31 juillet 2020 pour des raisons techniques, informe un communiqué de l’Ambassade du Togo en France. Qui précise que cette décision suit « les directives reçues des autorités togolaises compétentes ».

Air France (re)programme Lomé

Air France (re)programme Lomé

La compagnie aérienne Air France a annoncé un nouveau programme de vols pour les mois de septembre et octobre 2020 dans le cadre de la reprise des activités dans le secteur aérien. Au rang des destinations citées, Lomé, une nouvelle fois, sous réserve de la levée des restrictions de voyages, à l’instar d’autres villes.

Route Lomé-Kpalimé : désaccord sur l’indemnisation des propriétaires terriens affectés par les travaux

Route Lomé-Kpalimé : désaccord sur l’indemnisation des propriétaires terriens affectés par les travaux

Les propriétaires des terrains affectés par les travaux d’élargissement des bassins de rétention d’eau sis dans les environs de la station-service CAP et du lycée technique d’Adidogomé dénoncent des irrégularités dans le processus d’expropriation de leurs terrains par l’Etat dans le cadre du réaménagement de la route nationale N°5.

Route Lomé-Kpalimé : EBOMAF n’inspire pas confiance à la FTBC

Route Lomé-Kpalimé : EBOMAF n’inspire pas confiance à la FTBC

La Fédération des travailleurs du bois et de la construction du Togo (FTBC) émet des doutes concernant la qualité des travaux de réfection de la route Lomé-Kpalimé longue de 120 Km, confiés à l'Entreprise Bounkoungou Mahamadou et Fils (EBOMAF).

 « Avec cette entreprise, nous avions travaillé depuis des années. On a même analysé les travaux qu’il a réalisés dans un passé récent, et conclu qu’ils sont de moindre qualité. Nous avons des exemples. Actuellement, l’état des routes réaménagées par EBOMAF à Lomé reste à désirer », a déploré Ayao Gbandou, secrétaire général de la FTBC ce lundi sur la radio privée Pyramide FM.

Même si la Fédération salue le recrutement des ouvriers togolais pour le chantier, elle redoute les conditions dans lesquelles ils travailleront étant donné que de par le passé, l’entreprise "n’avait pas déclaré bon nombre de ces ouvriers à la Caisse nationale de sécurité sociale (CNSS)".

Il sied de rappeler qu’environ 214 milliards de FCFA ont été cédés à EBOMAF pour la réhabilitation de la route Lomé-Kpalimé ainsi que l’aménagement des bassins de rétention d’eau de Todman, Ségbé, Adidogomé puis de voiries.