L’Afrique garde ses chances dans la course à la direction générale de l’OMC

L’Afrique garde ses chances dans la course à la direction générale de l’OMC

La Nigériane Ngozi Okonjo-Iweala (photo) et la Sud-Coréenne Yoo Myung-hee sont les deux candidates retenues pour le dernier tour de nomination au poste de directeur général de l'Organisation mondiale du commerce (OMC).

« Le résultat crée un précédent historique pour l'OMC en ce sens qu'il assure que le 7e directeur général deviendra la première femme à diriger l'organisation », lit-on dans un communiqué publié le 8 octobre 2020 par l’organisation basée à Genève.

L’ancienne ministre nigériane Ngozi Okonjo-Iweala reste donc la seule représentante africaine après l'élimination de la Kenyane Amina Mohamed.

Les Etats exprimeront leur préférence entre le 19 et le 27 octobre pour la dernière étape du processus qui consistera à choisir le prochain nouveau directeur.


E-mail