Covid-19 : le gouvernement craint une contraction de 1,5% du PIB en 2020

Covid-19 : le gouvernement craint une contraction de 1,5% du PIB en 2020

Le taux de croissance du PIB togolais ressortirait de 1,3% et pourrait même connaitre une contraction de 1,5% en 2020 dans l’hypothèse la plus pessimiste, a déclaré vendredi Sani Yaya, le ministre de l’Economie et des Finances.

Ces données communiquées à l'ouverture de la réunion du Comité technique du cadre de concertation du gouvernement et du secteur privé mis en place dans le contexte de la crise sanitaire résultent de la dernière révision du cadre macro budgétaire. Il s’agit là des conséquences des mesures prises aux plans national et mondial dans la lutte contre la propagation du nouveau coronavirus, responsable de la Covid-19.

Début avril 2020, les premières estimations des autorités faisaient état d'une légère hausse de la croissance, avec un chiffre qui « tournerait autour de 2,1 à 2,5% », contre une prévision initiale de 5,5%. « L’activité est ralentie, et le taux de croissance économique certainement va être impacté. Nos estimations primaires nous amènent à un ralentissement de l’ordre de la moitié pour l’instant », avait-t-il dit.

« Les perspectives macroéconomiques (du Togo) sont sujettes à une grande incertitude », avait indiqué, pour sa part, le Fonds monétaire international (FMI) dans un communiqué publié le 3 avril 2020. Le Représentant-Résident local de l’organisation, Jules Tapsoba, avait déclaré deux semaines plus tard que la croissance se situerait autour de 1% cette année en raison de la pandémie ; l’agence de notation Standard & Poor's aussi.

 


E-mail