Des syndicalistes arrêtés à Lomé

Des syndicalistes arrêtés à Lomé

Trois responsables du Syndicat des Enseignants du Togo (SET) ont été arrêtés manu-militari dans la matinée du 20 janvier 2021, au cours d’une réunion au siège de la Synergie des Travailleurs du Togo (STT) à Lomé.

« Des gens sont venus et ont fait irruption au siège de la Centrale. Ils sont venus dans la salle de réunion où ils ont ramassé les camarades. J’ai voulu partir avec eux mais ils ont refusé, ils m’ont poussé dans la chambre, m’y ont enfermé et sont partis. J’ai réussi à sortir. Ils ont aussi bloqué le grand portail de notre siège. J’ai dû pousser de force le portail et le temps pour moi de sortir, ils sont montés dans leur véhicule et sont partis », a laissé entendre Nadou Lawson, Coordinatrice Générale de la STT.

« Ils n’ont absolument rien dit, ils ont seulement dit : ‘‘suivez-nous’’ et c’était tout. Et puis ils prennent les camarades de force. Je demande à tous les camarades d’être en alerte. Ils ont violé les textes de la STT, ils ont arrêté les camarades de force. Quel que soit le problème qui se pose, on peut s’asseoir et discuter. On n’a pas besoin de venir les  chercher comme ça. Nous sommes ici et j’ai appelé le ministre pour leur dire qu’on va travailler, ceci afin que les camarades viennent et que nous puissions discuter. Et voilà qu’ils sont venus nous ramasser. Pourquoi ? », a-t-elle déploré.

Il faut signaler qu’un responsable du Syndicat des Enseignants du Togo avait déjà été interpellé par les forces dans la région de la Kara. Le SET qui n’est pas content de la situation des enseignants au Togo avait notamment appelé à une grève dans le secteur de l'éducation.


E-mail