Obligations de relance : le montant prévisionnel connu

Obligations de relance : le montant prévisionnel connu

On en sait un peu plus sur le montant que pourront émettre les Etats de la zone UMOA, dont le Togo, avec les obligations de relance, nouvel instrument de levée de fonds mis en place par la BCEAO et l’agence UMOA-Titres.

Selon un communiqué publié ce lundi 15 février par l’agence UMOA-Titres, le montant prévisionnel de l’année 2021 s’élève à 3 768 milliards de FCFA. Ces obligations sont éligibles au refinancement auprès de la BCEAO au niveau de ses guichets classiques mais également auprès d’un guichet spécial dit de la Relance où les investisseurs pourront mobiliser de la liquidité au taux minimum de soumission aux guichets de la BCEAO (actuellement 2%) pour une durée de 6 mois renouvelables tant que les ODR 2021 sont en vie, indique l’institution basée à Dakar (Sénégal) dans un communiqué de presse.

En rappel, les obligations de relance (ODR) ont été mises en place dans le but de permettre aux Etats de financer leurs plans de relance économique massifs suite à la pandémie de Covid-19. Elles font suite au programme des bonds covid-19 (ou anti Covid-19) qui a permis aux Etats de lever 5.000 milliards de FCFA entre avril et décembre 2020.

A (re)lire aussi: Un nouvel outil d'emprunt sur le marché régional

« Les ODR 2021 sont des Obligations Assimilables du Trésor de maturités de 3 ans, 5 ans, 7 ans, 10 ans, 12 ans voir plus, émises en 2021, par voie d’adjudication ouverte avec le concours de UMOA-Titres. Ces titres sont dématérialisés, tenus en compte courant dans les livres de la BCEAO et bénéficient d’avantages spécifiques pour les investisseurs mais également pour les émetteurs souverains », d’après l’agence UMOA-Titres.


E-mail