Kako Nubukpo annonce (encore) les Etats généraux de l’Eco

Kako Nubukpo annonce (encore) les Etats généraux de l’Eco

Les Etats généraux de l’Eco organisés par l’ancien ministre togolais de la Prospective et de l’Evaluation des politiques publiques, Kako Nubukpo, se tiendront du 28 au 30 avril 2021 à l’Université de Lomé. Annonce faite lundi 28 décembre par le doyen de la Faculté des sciences économiques et de gestion (FASEG) dans un message de vœux de nouvel an publié sur Twitter.

« Je nous souhaite plus de clairvoyance dans le projet de passage du franc CFA à l’Eco qui sera un défi majeur de l’an 2021 dont nous devons être les acteurs », indique Kako Nubukpo. « L’expertise africaine doit être présente collectivement au rendez-vous de l’histoire, car ce qui nous unit est plus important que ce qui nous divise », ajoute l’ancien directeur de la Francophonie économique et numérique.

« Les réformes actuelles concernent les aspects symboliques. En revanche, elles ne touchent pas les critiques d’ordre économique, en particulier le caractère problématique de la parité fixe du F CFA avec l’Euro et le sous-financement chronique des économies de la zone franc en proie à un rationnement du crédit comme en témoignent les taux d’intérêt réels à deux chiffres », analyse l’économiste togolais, véritable pourfendeur du franc CFA.

En rappel, l’annonce de l’Eco - en remplacement du Franc CFA - avait été faite le 21 décembre 2019 à Abidjan par Alassane Ouattara et Emmanuel Macron comme étant l’une des réformes du Franc CFA. Cette monnaie devrait pourtant hériter de la parité fixe avec l’Euro d’une part, et les garanties de la France d’autres parts.

Rendez-vous manqué

Selon Kako Nubukpo, ce projet de réforme traduit « l’impératif pour les filles et fils d’Afrique de se retrouver pour réfléchir ensemble aux contours de la monnaie Eco idéale et tracer une feuille de route susceptible de guider les chefs d’Etats de la CEDEAO pour une adoption rapide à 15 de cette monnaie qui doit être une véritable monnaie africaine ». D’où l’initiative d'un colloque scientifique intitulé « quelle monnaie pour quel développement en Afrique de l’ouest ? ECO 2020 ».

Ces Etats généraux avaient été initialement annoncés début janvier 2020 pour se tenir les 28, 29 et 30 avril 2020. Mais le rendez-vous n’a pas eu lieu. Plusieurs noms avaient été annoncés à cet rendez-vous ; il s’agit du Bissau-guinéen Carlos Lopes, de la Cap-verdienne Cristina Duarte, du Camerounais Martial Ze Belinga, de l’Ivoirien Mamadou Koulibaly, de la Malienne Aminata Dramane Traoré, et des Sénégalais Felwine Sarr et Demba Moussa Dembélé, entre autres.

A (re)lire aussi : L’ancien ministre Kako Nubukpo organise les états généraux de l’Eco à Lomé

« L’expertise africaine doit être présente collectivement au rendez-vous de l’histoire car ce qui nous unit est plus important que ce qui nous divise », avait fait savoir Kako Nubukpo.


E-mail