Le président malien Bah N'Daw attendu cette semaine à Lomé

Le président malien Bah N'Daw attendu cette semaine à Lomé

Le président malien de la Transition, Bah N’Daw, sera à Lomé dans le cadre d’une tournée sous-régionale qu’il entame ce jeudi 12 novembre. L’information a été donnée par la Direction des Relations Publiques et de la Communication de la présidence du Mali.

Le Togo devrait être la deuxième étape de cette tournée qui prend fin le 17 novembre. Parachuté à la tête du Mali après le putch ayant emporté Ibrahim Boubacar Keïta, Bah N’Daw sera d’abord au Ghana les 12 et 13 novembre 2020. « Au cours de son séjour à Accra, il aura un tête-à-tête avec son homologue ghanéen, des échanges bilatéraux et une rencontre avec la Communauté malienne établie au Ghana », selon un communiqué de presse qui tait son agenda de Lomé.

« A cette occasion, les parties malienne et ghanéenne vont échanger sur les divers domaines de coopération entre les deux pays à savoir : l’Économie, le Transport, le Développement, l’Agriculture, L’Emploi, l’Énergie, l’Environnement, l’Éducation, la Santé, la Culture, le Tourisme, Sport, la Sécurité, la Justice entre autres », poursuit la même source.

Le président malien Bah N’Daw et son homologue Ghanéen Nana Akufo-Addo, par ailleurs président en exercice de la CEDEAO, se sont déjà rencontrés le 11 octobre 2020 dans le cadre de la mission de l’Organisation sous-régionale dans le pays au temps fort de la crise.

Après Accra et Lomé, Bah N'Daw est également attendu au Sénégal et en Guinée Bissau dans le cadre de sa tournée. « Les enjeux majeurs de cette tournée sous régionale s’articulent autour du raffermissement des liens d’amitié, de fraternité et de solidarité avec ces différents pays afin de les assurer de la volonté des autorités de la Transition de maintenir et de poursuivre les relations de coopération bilatérale voire multilatérale », indique le communiqué de presse.

En rappel, Bah N’Daw avait reçu le 19 octobre 2020 à Bamako, le ministre togolais en charge des Affaires étrangères, Robert Dussey, émissaire de Faure Gnassingbé. Il lui a transmis les félicitations du président togolais et l’a félicité "pour ses qualités d’homme d’Etat et de grande rigueur" qui ont "motivé sa désignation pour conduire les destinées du Mali en cette période particulière de son histoire". Le président malien Bah N’Daw avait salué, pour sa part, « le soutien constant du Togo au Mali et l’exemplarité des éléments des Forces Armées Togolaises présents dans son pays dans le cadre de la Mission Intégrée des Nations Unies pour la Stabilisation du Mali (MINUSMA)».


E-mail