Les pays de la CEDEAO ferment toutes leurs frontières avec le Mali

Les pays de la CEDEAO ferment toutes leurs frontières avec le Mali

La Communauté économique des Etats de l’Afrique de l’Ouest (CEDEAO), a décidé dans un communiqué de ‘’la fermeture de toutes les frontières terrestres et aériennes ainsi que l’arrêt de tous les flux et transactions économiques, commerciales et financière entre les pays membres de la CEDEAO et le Mali et invite tous les partenaires à faire de même’’. Cette nouvelle posture de l’instance sous régionale intervient à la suite du coup d’état militaire intervenu ce 18 août, qui a emporté le régime du président malien Ibrahim Boubakar Keita.

Tôt dans la matinée de ce mardi, des coups de feu ont été entendus dans le camp militaire soundjata de Kati. Cette action des mutins marque ainsi le début d’un putsch, qui ne prendra que quelques heures pour être réussi. Banques, commerces et administration publiques ont été tous fermés. Les premières victimes de ce coup d’état furent certains hauts gradés de l’armée, le président de l’Assemblée nationale Moussa Timbiné et le ministre des finances Abdoulaye Daffé qui ont d'abord tous été mis aux arrêts . 

Plus tard dans l’après-midi, on apprenait l’arrestation du Chef de l’Etat Ibrahima Boubacar Keita. Le soir, dans un message à la télévision nationale, il déclarait : « je voudrais à ce moment précis, tout en remerciant le peuple malien de son accompagnement au long de ces longues années et la chaleur de son affection, vous dire ma décision de quitter mes fonctions, toutes mes fonctions à partir de ce moment. Et avec toutes les conséquences de droit : la dissolution de l’Assemblée nationale et celle du gouvernement ». 


E-mail